Girl

par Lukas Dhont

2018

Mots-clés : parcours trans, dysphorie de genre, automutilation, transphobie, empathie

Public cible : Tout le monde

Mise en garde: violences psychologiques, violences physiques, transphobie, suicide, actes parasuicidaires (ex. automutilation, mention de suicide)

Description :

Lara est une fille transgenre de 15 ans qui aspire à devenir une ballerine professionnelle et postule dans une prestigieuse école de ballet à Anvers. Lorsqu’elle est acceptée à l’école (en fonction de ses performances pendant une période d’essai de 8 semaines), elle se rapproche de l’école, avec son père, Mathias, et son frère cadet.

En parallèle, Lara parle à ses médecins de sa dysphorie de genre, prend des inhibiteurs et voit régulièrement un psychiatre. Son psychiatre, comme son père, la soutient beaucoup et essaie d’apaiser ses craintes, mais la difficulté de rentrer dans une nouvelle école, ainsi que les difficultés de la puberté, rendent Lara anxieuse et de plus en plus introverti.

 

Catégorie :

Notre avis :

Girl a été critiquée par certains écrivains trans et queer, en particulier en ce qui concerne sa représentation de la dysphorie de genre et de l’automutilation qui sont des sujets difficiles et lourds de sens pour un film et pour une communauté. Ceci dit il faut prendre ce film comme une réalité, celle de Lara, qui peut être celle de pleins d’autres personnes et pas nécessairement avoir cette vision comme l’ultime traduction d’un parcours trans. Il y a autant de parcours que de personnes, ce film ne fait pas une généralité, bien que loin d’être parfait il invite à l’empathie et la bienveillance.