Vocabulaire de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres

Les définitions présentées ci-dessous proviennent de deux sources distinctes :
  • Certaines proviennent de notre Guide de démarrage d'une AGIS
  • Les autres définitions, qui ne sont pas présentes dans le guide, ont été colligées en collaboration avec la Chaire de recherche sur l’homophobie de l’UQAM et sont tirées de plusieurs sources que trouverez au bas de cette page.
  • Le sigle LGBTQ+ se veut inclusif de toutes les réalités de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres y compris, mais sans s’y restreindre, les réalités des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, trans, intersexes, queer, bispirituelles, pansexuelles, agenres et non binaires.
    Fabrique ta propre Licorne du Genre afin de te familiariser avec les diverses orientations sexuelles et avec l'identité et l'expression de genre ! 🙂
    Il s’agit de l’attirance physique, sexuelle, affective ou romantique que tu peux éprouver envers des personnes d’un ou plusieurs sexes ou genres. Cette attirance peut impliquer ou non d’avoir des relations intimes et sexuelles avec ces personnes, car l’on peut également distinguer l’attirance émotionnelle de l’orientation sexuelle. Il est important de noter que cette attirance peut dépendre d’une grande variété de facteurs incluant l’identité de genre, l’expression de genre, et le sexe assigné à la naissance. Toutes les personnes — trans ou cisgenres — ont une orientation sexuelle.
    Vidéo : Orientation sexuelle et Orientation romantique 101 par Princ(ess)e LGBT
    Vidéo : Le témoignage d'Audrey Tremblay
    Un homme qui est attiré par les hommes ou une femme qui est attirée par les femmes.
    Une femme qui est attirée par les femmes.
    Une personne attirée à la fois par les hommes et les femmes. Il est à noter qu'une personne s’identifiant comme bisexuelle n’adhère pas nécessairement à l’idée que le genre est uniquement masculin ou féminin et peut, comme la personne pansexuelle, être attirée par une personne dont le genre est fluide, neutre ou autre.
    Vidéo : Témoignage d'Irina
    Se dit d'une personne qui ne sait pas quelle est son orientation.
    L’identité de genre, c’est l’expérience intime et personnelle de se sentir comme homme, femme, de s’identifier à ces deux genres, à aucun genre ou à un autre genre. Toutes les personnes — toutes orientations sexuelles confondues —, toi y compris, ont une identité de genre. Pour les personnes trans, le sexe assigné à la naissance et leur expérience personnelle de leur identité de genre sont différentes.
    Vidéo : L’histoire de Dylan, témoignage d’un jeune homme trans
    C’est la manière dont tu exprimes physiquement et socialement, c’est-à-dire par ton apparence ou ton comportement, ton identité de genre. Tu peux exprimer cela grâce à ta manière de t’habiller, de te coiffer, par ta façon de parler, de te comporter, ta gestuelle, etc. La plupart des personnes trans cherchent à faire correspondre leur expression de genre à leur identité de genre, plutôt qu’au sexe qui leur a été assigné à la naissance (The Gender Unicorn, s. d.). L’expression de genre peut être à la source de discrimination pour toute personne dont l’apparence ou le comportement ne se conforme pas aux stéréotypes de la masculinité ou de la féminité, peu importe l’orientation sexuelle ou l’identité de genre.
    Ce sont des personnes dont l’identité de genre ne correspond pas au sexe assigné à la naissance. Ces identités peuvent comprendre les hommes et les femmes avec un parcours trans ainsi que les personnes queer, non binaires, fluides dans le genre, agenres ou bispirituelles. Le mot « non binaire » est un terme parapluie qui rassemble toutes les identités de genre qui ne se conforment pas au système binaire (donc ni exclusivement homme, ni exclusivement femme). Pour comprendre cela, il faut ainsi intégrer le fait qu’il n’existe pas que deux genres, mais une multitude de genres possibles.
    Vidéo : RÉZO et ASTTeQ : les réalités des personnes trans
    Vidéo : Le témoignage de Rebekah et de ses parents (sous-titres français disponibles)
    Réfère à une femme (ou une personne sur le spectre féminin) ayant été assignée au genre masculin à la naissance.
    Réfère à un homme (ou une personne sur le spectre masculin) ayant été assigné au genre féminin à la naissance.
    La transition est un processus complexe à plusieurs phases qui peut s’étirer sur des années, afin d’harmoniser l’anatomie ou l’expression de genre de la personne trans à son identité de genre. La transition peut se faire sur le plan social (se présenter avec l’apparence, le prénom, les vêtements, etc. selon son identité), légal (changement du nom ou de mention de sexe dans les documents officiels) ou physique (hormonothérapie et traitements chirurgicaux de réassignation). Ces différents volets de la transition sont indépendants les uns des autres. Par exemple, une personne peut faire une transition sociale sans aucune intervention médicale.
    Ce terme était à la base une insulte anglophone signifiant « étrange, bizarre », que les communautés LGBTQ+ se sont réappropriée de manière à en faire un symbole d’autodétermination et de libération plutôt qu’une insulte. Il fait référence à toute idée, pratique, personne ou identité allant à l’encontre des normes structurant les modèles sociaux hétéronormatifs et cisnormatifs. Le mot « queer » peut aussi être signifier refuser de recevoir une étiquette à cause de son orientation sexuelle, son identité de genre ou son expression de genre.
    Une personne cisgenre est une personne dont l’identité de genre est en accord avec son sexe biologique ou assigné à la naissance. Comme les personnes cisgenres représentent la majorité, leur réalité est souvent considérée comme la norme aux dépens des personnes trans qui ne sont souvent pas considérées.
    Beaucoup de gens croient à tort que les caractéristiques corporelles sexuelles sont binaires (sexe masculin ou sexe féminin), que ce soit sur le plan des organes génitaux internes ou externes, du taux d’hormones ou des chromosomes sexuels. La réalité est toute autre! En effet, la diversité existe non seulement lorsqu’il est question de genre et d’orientation sexuelle, mais aussi lorsqu’il est question de caractéristiques corporelles sexuelles. Une personne intersexe est donc une personne dont les caractéristiques corporelles liées au sexe ne correspondent pas à un modèle binaire.
    Documentaire : Ni fille ni garçon
    La démarche d’affirmation de son orientation sexuelle ou de son identité de genre commence par le dévoilement à soi-même. Après cette première étape, de nombreuses personnes commencent à partager, à différents degrés, cette information avec d’autres. Cette affirmation se produit à un moment important et tout au long de la vie avec chacune des personnes à qui l’on fait part de cette information.
    Vidéo : Être gay et ado | PL Cloutier
    Vidéo : Le coming out
    Vidéo : Coming out, admettre ma différence
    L'hétérosexisme réfère à l’affirmation de l’hétérosexualité comme norme sociale ou comme étant supérieure aux autres orientations sexuelles.
    Les systèmes, contextes ou modèles hétéronormatifs et cisnormatifs considèrent les personnes non hétérosexuelles et trans comme inférieures, ils les sous-représentent ou omettent de prendre en compte leurs réalités. Si l’hétéronormativité dicte les conduites et les normes à suivre en matière de sexes, de genres et d’orientations sexuelles, l’hétérosexisme en assure le maintien, par l’exclusion sociale, la discrimination ou l’invisibilisation des individus qui ne correspondent pas à ces normes.
    Vidéo : Pas mon genre (Le vidéo commence à la 36e seconde.)
    Violences qui ciblent des individus non conformes aux normes de genre, c’est-à-dire des garçons auxquels sont attribuées des caractéristiques du genre féminin ou des filles auxquelles sont attribuées des caractéristiques dites masculines.
    Ce sont des manifestations de mépris, rejet et haine envers des personnes, des pratiques ou des représentations gaies, lesbiennes, bisexuelles ou censées l’être.
    Vidéo : Respecter ta différence
    Combinaison d’homophobie et de sexisme envers les femmes.
    Manifestations de mépris, de rejet et de haine dirigées vers les personnes bisexuelles.
    Le sentiment de culpabilité, de honte ou de haine de soi en raison de sa propre attirance envers une personne de même sexe ou genre, ou de sa propre identité de genre, sentiment issu de l’hétérosexisme et de la cisnormativité .
    Une attitude de discrimination basée sur le sexe.
    Ce sont des manifestations de mépris, de rejet et de haine dirigées vers les personnes trans.
    Cette définition renvoie à la situation de personnes qui vivent plusieurs types d’oppression fondée sur des catégories comme le sexe, le genre, la classe, la race, l’ethnicité, l’âge, le handicap et l’orientation sexuelle.